En bref

Chemical Process Development

Michal Dabros

L'importation croissante de véhicules en Afrique crée un problème de gestion de pneus hors d'usage. Les pneus usagés polluent les villes provoquant des graves dangers pour l'environnement et pour la santé publique. Ce projet vise à proposer une technologie adaptée permettant de transformer avec des conditions locales les pneus usagés en matériel de revêtement de sols. L'idée est de débarrasser les villes des pneus tout en créant une opportunité économique utile et accessible.

Contexte du projet

Ce projet est une collaboration entre l'Université Ouaga II au Burkina Faso et la HES-SO (HEIA-FR & HEG-FR) via le programme Entreprenariat & Technologies Adaptées (E&TA). Le but est de développer une technologie accessible de recyclage de pneus usagés en dalles pour le sol. Les motivations de ce projet proviennent d'une problématique multiple :

  • Accumulation des pneus usagés dans les grandes villes africaines
  • Environnement favorable à la reproduction des moustiques : propagation du paludisme
  • Grands risques d'incendie dans les décharges de pneus

Dans le but de valoriser les pneus usagés, plusieurs objectifs sont fixés :

  • Développer un procédé simple et bon marché de fabrication de dalles à base de pneus broyés
  • Appliquer ce procédé au Burkina Faso et stimuler l'entreprenariat local
Décharge de pneus à Ouagadougou

Décharge de pneus à Ouagadougou

Mouture des pneus

Avant de pouvoir moudre le pneu, une fragmentation est nécessaire. Puis le pneu est broyé dans un moulin et un mélange de fibre, d'acier et de granulés de caoutchouc est récupéré. S'en suit une séparation afin d'obtenir des granulés de caoutchouc propres.

Fragments de pneus

Fragments de pneus

Granulés de caoutchouc

Granulés de caoutchouc

Développement du procédé

La technologie habituelle pour produire des dalles à base de pneus usés implique l'emploi de solutions commerciales d'oligomères de polyuréthane chères et difficiles d'accès en Afrique subsaharienne. De ce fait un procédé innovant, plus adapté aux conditions locales, a été développé. Les avantages sont les suivants: procédé simple, accéssible, plus robuste et les dalles crées peuvent être recyclées.

Moule employé pour la formation des dalles

Moule employé pour la formation des dalles

Les paramètres du procédé ont été optimisé en suivant la méthodologie du plan d'expériences (DoE). Les critères d'optimisation étaient les suivants: augmentation de la resistance physique des dalles, augmentation de l'élasticité et atténuation de l'odeur.

Dalle de 24x24 cm fabriquée avec le procédé optimisé

Dalle de 24x24 cm fabriquée avec le procédé optimisé

Application au Burkina-Faso

Le procédé optimisé a été transmis au Burkina-Faso sous forme d'une « recette » simple. Une production pilote a été mise en place à Ouagadougou. Plusieurs collaborations ont été mises sur pied, notamment avec la mairie de Ouagadougou et une association d'artisans sur pneus usés, de plus une étude de marché sur le produit a été menée.

La technologie est susceptible d’être valorisée dans d’autres pays en voie de développement. Une collaboration a été établie récemment avec l’Integrated Polytechnic Regional College Karongi, au Rwanda, pour la continuation du projet dans ce pays.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Lire les mentions légales