En bref

Mobilité automatisée et intégrée

NPR

TPF Trafic

Wolfgang Berns

Les Transports publics fribourgeois (TPF) en collaboration avec le Marly Innovation Center (MIC), la Commune de Marly, l'Agglomération de Fribourg et l'Etat de Fribourg lancent un projet pilote de navette autonome afin de relier le quartier du MIC au réseau des TPF.

Ce projet pilote a pour but, dans un premier temps, de transporter les pendulaires sur leur lieu de travail. Il permettra ensuite aux habitants d'être connectés au réseau de transport public urbain. La navette autonome garantit un accès au réseau pour les quartiers isolés, les variantes conventionnelles étant trop onéreuses. De plus, Navya permet de tester à court terme la desserte du dernier kilomètre.

En Suisse il n'y a actuellement aucune loi qui permet d'autoriser l'exploitation d'un véhicule autonome sur les routes publiques. La navette des TPF aura besoin d'une autorisation nationale qui permet d'exploiter la navette sans aucune assistance (sans conducteur) sur une route publique, car avec un conducteur, les navettes autonomes ont un intérêt économique limité. En plus la technologie des véhicules autonomes est unanimement considérée comme une technologie d'avenir et la Confédération, en décembre 2016, a rendu public un rapport encourageant les opérateurs de transport publics et les personnes concernées en Suisse à s'intéresser et à réfléchir au changement de paradigme induit de cette technologie et à ses conséquences.

Les véhicules autonomes sont associés aux nouveaux dangers comparés aux véhicules classiques. Les risques sont dus au fait que le système doit remplacer la décision de conducteur. Cette approche est très efficace sous la condition qu'on s'assure de la fonctionnalité du système d'une manière sécurisée et sûre (secure and safe). Afin de résoudre ce défi, l'Organisation internationale de normalisation(ISO) a proposé la norme ISO 26262. L'ISO 26262 « Véhicules routiers - Sécurité fonctionnelle » est une norme ISO émergente pour les systèmes de sécurité pour tout type de véhicules routiers à moteur.

Les objectifs de ce projet sont divisés en deux parties : La première partie est d'analyser la navette TPF selon la norme ISO 26262. Le résultat de cette analyse est de définir un niveau de sécurité pour ce genre de véhicule ainsi qu'une procédure d'évaluation de ce niveau de sécurité (fonctionnelle et informatique). La deuxième partie se concentre sur le développement d'un cadre juridico-légal en tenant compte des résultats fournit par la première partie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Lire les mentions légales