En bref

Composants mécaniques à haute valeur ajoutée

EPFL, HE-ARC, Ascenseurs Menétrey SA

Vincent Bourquin

février 2017 - février 2019

Projet de recherche appliquée visant l'allègement des structures d'une cabine d'ascenseur standard, dans le but d’en réduire l’empreinte carbone tout en assurant le respect des normes et en offrant le meilleur confort possible aux utilisateurs, aux monteurs et aux manutentionnaires.

Débuts du projet

Des premiers contacts entre la HEIA-FR et Menétrey SA –société familiale au fort ancrage local à Romont – ont permis d’identifier quelques pistes de collaboration, notamment en matière d’allègement de structure des ascenseurs visant une réduction encore ultérieure de leur empreinte carbone (utilisation des ressources et consommation énergétique).

Un projet d’étudiant a alors permis d’identifier les pistes intéressantes, ce qui a permis de poser les bases du projet Celtic : le développement d’une cabine d’ascenseur solide, fiable et confortable, mais plus spacieuse et plus légère, qui offrira plus de confort aux utilisateurs grâce à une démarche anthropo-technologique et facilitera le travail des monteurs et manutentionnaires en prolongeant ainsi la durée de vie du produit (moins d’obsolescence programmée par l’envie de changement).

Il est très vite apparu que plusieurs éléments devaient être pris en compte simultanément (normes, montage, fabrication, qualité perçue par l’utilisateur), ce qui rendait la mise en œuvre d’un processus de conception innovante relativement complexe.

Lors d’une première phase d’exploration, des panneaux composites ont été produits par un artisan, dans le but d’évaluer l’approche envisagée et d’en juger le potentiel de réalisation par Menétrey. La HEIA-FR a procédé à des premières mesures comparatives de vibration et d’acoustique sur ces panneaux en composite et sur des panneaux traditionnels afin de déterminer les avantages et inconvénients de chacun.

Travail en réseau dans le cadre d’un projet CTI

Un réseau groupant Ascenseurs Menétrey SA, l’EPFL, la HE-ARC (Neuchâtel) et la HEIA-FR a été formé pour développer une nouvelle cabine en matériaux composites dans le cadre d’un projet CTI. La HE-ARC s’est concentrée sur les aspects liés à l’utilisateur et à l’analyse et l’impact des nouvelles technologies sur les activités de montage et de fabrication, l’EPFL s’est chargé de la conception et du choix des matériaux pour la réalisation d’une cabine en composite, et la HEIA-FR a intégré les résultats dans une approche systémique en investiguant la cohérence des modifications sur le plan du système, de sa production et du montage, et a évalué les nouvelles opportunités que ces travaux offraient, notamment sur le plan de la motorisation.

Le démarrage du projet a été accompagné par André Droux (fondateur de Hymexia et de Cortexia, mentor CTI à l’époque), qui a eu une influence décisive tant dans la définition et la rédaction du projet que pour son soutien auprès de la CTI.

Résultats

Ce projet démontre le succès d’un travail interdisciplinaire et fondé sur une approche systémique. La collaboration a particulièrement bien fonctionné grâce à une vision partagée et la volonté de tous les partenaires de converger vers une solution concrète tirant parti de nouvelles possibilités offertes par les matériaux composites et leur mise en œuvre, en s’inscrivant dans une conception à coût objectif et en travaillant sur le ressenti de l’utilisateur.

Le résultat est un prototype fonctionnel pouvant être industrialisé et commercialisé aujourd’hui par l’entreprise Menétrey.

Ce projet montre aussi l’importance de certains travaux d’étudiants pour faciliter le démarrage de projets industriels.

Plus d’information :

Vidéo

Vidéo 

Brochure 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Lire les mentions légales