Agir sur la vulnérabilité du bâti et de ses habitants contre les dangers naturels

Ces deux dernières décennies, la Suisse a été jalonnée par de nombreuses catastrophes naturelles causant des dommages pour plusieurs millions de francs. A l’avenir, la situation pourrait même se péjorer suite à l’augmentation de l’intensité et de la fréquence des phénomènes météorologiques, ainsi que pour des raisons anthropiques.

L’action de l’humain sur les phénomènes météorologiques étant relative, c’est sur la vulnérabilité du bâti et de ses habitants aux aléas naturels qu’il peut agir.

Il est donc essentiel de donner aux personnes actives dans la construction les connaissances et outils pour bâtir de manière adéquate. Dans cette optique, le CAS en Protection du bâti et de ses habitants contre les dangers naturels a été mis sur pied.

En bref

CAS - Certificate of Advanced Studies

10 crédits
Environ 300 heures de travail

5500 CHF

01.01.2020

Français

Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg Centre de formation de la Grangette, Lausanne

Ce CAS est nouveau depuis 2019.

Titre délivré

Certificate of Advanced Studies HES-SO en Protection du bâti et de ses habitants contre les dangers naturels

10 crédits ECTS

Pourquoi ce CAS ?

Ces deux dernières décennies, la Suisse a été jalonnée par de nombreuses catastrophes naturelles causant des dommages pour plusieurs millions de francs. A l’avenir, la situation pourrait même se péjorer suite à l’augmentation de l’intensité et de la fréquence des phénomènes météorologiques, ainsi que pour des raisons anthropiques.

L’action de l’humain sur les phénomènes météorologiques étant relative, c’est sur la vulnérabilité du bâti et de ses habitants aux aléas naturels qu’il peut agir. Pour ce faire, les personnes actives dans le domaine de la construction doivent avoir les connaissances et les outils pour bâtir de manière adéquate.

Dans cette optique, une formation continue a été mise sur pied en 2019. Le CAS en Protection du bâti et de ses habitants contre les dangers naturels est une formation certifiante qui vise l’obtention de compétences recherchées, étant donné la nouveauté de cette formation.

Objectifs

Connaître et savoir appliquer les cadres légaux et normatifs suisses en matière de gestion des dangers naturels ainsi que les outils principaux à disposition.

Savoir évaluer la vulnérabilité du bâti aux aléas naturels, connaître les méthodes d’évaluation existantes et leurs limites d’application.

Connaître un large éventail de mesures de protection usuellement utilisées pour protéger un bâtiment et ses habitants contre un danger naturel ou une combinaison de plusieurs aléas (effets induits) et savoir définir la ou les mesures de protection les plus adéquates dans la majorité des situations de risque.

Thèmes abordés

  • Gestion intégrée des risques : concept général et exigences actuelles en matière de prévention du bâti
  • Aménagement du territoire : cadre législatif, outils à disposition (cartes des dangers)
  • Eléments de phénoménologie des aléas naturels en Suisse
  • Cadre juridique : responsabilités des différents acteurs de la construction
  • Situation de crise : mesures organisationnelles d’urgence
  • Méthode d’évaluation de la vulnérabilité du bâti
  • Mesures de protection
  • Logiciels de calcul existants

Structure

Module 1

  • Gestion intégrée des risques : concept général et exigences actuelles en matière de prévention du bâti
  • Aménagement du territoire : cadre législatif, outils à disposition (cartes des dangers)
  • Eléments de phénoménologie des aléas naturels en Suisse
  • Cadre juridique : responsabilités des différents acteurs de la construction
  • Situation de crise : mesures organisationnelles d’urgence

Lieu : Centre de formation de la Grangette (ECA Vaud), Avenue du Grey 113 - 1018 Lausanne

Module 2

  • Méthode d’évaluation de la vulnérabilité du bâti
  • Mesures de protection
  • Logiciels de calcul existants

Lieu : Haute école d’ingénierie et d’architecture, Boulevard de Pérolles 80, 1700 Fribourg

Travail personnel Travail final

Forme de l’enseignement

Cette formation est constituée de deux modules (connaissances de base ; vulnérabilité du bâti et mesures de protection) et d’un travail personnel.

Les deux premiers modules peuvent être suivis de manière non consécutive dans un délai de trois ans, mais le travail personnel doit être effectué consécutivement au module 2.

Chaque module demande la participation d’un jour par semaine durant deux mois environ. L’investissement en temps (y compris le travail personnel) correspond au total à environ 300 heures, soit 100 heures par module et 100 heures pour le projet personnel.

L’enseignement est dispensé en français.

Public cible

Tous les acteurs de la construction, entre autres :

  • Architectes
  • Ingénieur-e-s civil-e-s
  • Géologues
  • Géomètres
  • Administrations communales et cantonales
  • Compagnies d’assurance
  • Maîtres d’ouvrage

Conditions d'admission

Le CAS en Gestion énergétique communale fait partie du Master of Advanced Studies en Energie et développement durable dans l’environnement bâti (MAS EDD-BAT).

Les candidat-e-s qui remplissent les conditions d’admission au MAS sont admis-e-s d’office.

Pour suivre le CAS en dehors du MAS EDD-BAT, les conditions sont les suivantes:

Admission ordinaire

Pour être admissible au CAS, le candidat ou la candidate doit correspondre à l’un des profils suivants :

  • Etre titulaire d’un diplôme d’une haute école dans le domaine de l'énergie (titre bachelor ou équivalent).
  • Etre titulaire d’un diplôme d’une haute école (titre bachelor ou équivalent) dans un autre domaine et pouvoir attester d’une expérience professionnelle d'au moins deux ans dans une fonction liée à une problémttique énergétique.

Les décisions d’admission sont prises dans l’ordre d'arrivée des inscriptions.

Admission sur dossier

Les personnes qui ne sont pas titulaires d’un diplôme d’une haute école (titre bachelor ou équivalent) peuvent être admises par une procédure d’admission sur dossier (ASD) si elles peuvent attester d’une expérience professionnelle significative et de connaissances solides dans le champ professionnel couvert par le CAS. Le nombre de personnes admises par la procédure ASD est limité. Une commission d’admission traite de l’admission de ces candidat-e-s selon la qualité du dossier sur la base des critères figurant dans le règlement du CAS.

Remarques

Seuls les dossiers complets et remis dans les délais seront examinés et pour autant que la taxe d’inscription ait été acquittée.

En cas de nombre insuffisant d’inscriptions, les organisateurs se réservent le droit d’annuler ou de reporter le cours.

En s’inscrivant au CAS, le candidat ou la candidate autorise la HES-SO (ou la haute école) à requérir des informations complémentaires dans le cadre du traitement de sa candidature auprès des écoles préalablement fréquentées et il ou elle autorise ces dernières à fournir les informations y relatives.

Toute information erronée ou remise de document falsifié peut conduire au refus définitif d’admission, à l’annulation de l’inscription, respectivement l’exclusion de la HES-SO.

Nombre de participant-e-s

Nombre maximum de participant-e-s : 20

Modalités financières

  • Taxe d’inscription: CHF 200.–
  • Taxe de cours pour le CAS: CHF 7’500.-

Coût par module

  • Taxe d’inscription: CHF 200.–
  • Module 1 : CHF 3'000.-
  • Module 2 : CHF 3'000.-
  • Travail personnel : CHF 1'500.-

Les taxes doivent être payés avant le début de la formation.  

Désistement

L’inscription est définitive. Pour tout désistement, la taxe d’inscription de CHF 200.- est retenue pour couvrir les frais administratifs.

En cas de désistement entre 30 jours et 15 jours avant le début du CAS, la moitié de la taxe de cours est due.

La totalité de la taxe de cours sera exigée en cas de désistement moins de 15 jours avant le début du CAS.

En cas d’arrêt après le début du CAS, notamment dans les situations suivantes, aucun remboursement des taxes n’est accordé:
a) abandon volontaire ;
b) abandon forcé ;
c) changement de situation professionnelle ou perte d’emploi ;
d) changement d’employeur ;
e) refus de permis de séjour.

En cas de répétition d’un CAS, la taxe de cours est exigible.

Tout désistement doit être annoncé par écrit avec date et signature au service de la formation continue.

Organisation

Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg, Service de la formation continue

Haute école spécialisée de Suisse occidentale HES-SO 

Responsable du CAS

Mylène Devaux, ingénieure civile dipl. EPFL, Dr sc tech., professeure HES

Comité de pilotage

  • Choffet Marc, ECA Vaud
  • Consuegra David, HEIG-VD
  • Devaux Baudraz Mylène, HEIA-FR
  • Heller Philippe, Hydrique Ingénieurs, Le Mont-sur-Lausanne
  • Labiouse Vincent, HEIA-FR
  • Prina Howald Erika, HEIG-VD
  • Vanomsen Pierre, ECAB Fribourg

 

Inscription

Formulaire d’inscription

Inscription en ligne

Documents demandés :

  • lettre de motivation
  • curriculum vitae
  • diplômes
  • pièce d'identité valable
  • permis de séjour
  • carte AVS
  • justificatif de paiement de la taxe


Contact

Mylène Devaux, responsable du CAS

Information et administration

+41 26 429 66 06

+41 26 429 65 98

formation.continue-heia@hefr.ch

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Lire les mentions légales