Au sein de la HEIA-FR, Laurent Donato multiplie les casquettes: co-responsable de l’institut SeSi, professeur, chercheur, responsable qualité. A l’occasion des 125 ans de l’école, ce passionné de mécanique a même organisé les activités du mois d’avril 2021, sous le titre «Ingénierie et société». Portrait.

La carrière de Laurent Donato débute à l’EPFL, où il travaille comme chercheur après avoir terminé ses études. Ses travaux lui permettent de participer au développement d’une nouvelle génération de compresseurs. Quelques années plus tard, il rejoint l’entreprise Bombardier Transport. «J’étais responsable du dimensionnement du véhicule. Lorsque celui-ci est placé sur les rails, le constructeur se préoccupe de savoir s’il est bien dimensionné, afin que les utilisateurs voyagent en toute sécurité.» Le chercheur est responsable de la création virtuelle des véhicules et de la soumission de ces maquettes aux efforts auxquels le véhicule réel sera soumis en situation de circulation.

Laurent Donato et l’un de ses collègues ouvrent ensuite un bureau spécialisé dans le dimensionnement. «A l’époque, précise le chercheur, les outils informatiques de simulation étaient très dispendieux. En mettant en place ce bureau, nous agissions auprès des entreprises qui n’avaient pas les moyens de s’offrir le matériel – ordinateurs et logiciels – nécessaire à de tels calculs.» Après plusieurs années, les deux collègues constatent l'inextensibilité du marché. Ils font le choix de mettre un terme à leur expérience entrepreneuriale et embrassent de nouvelles perspectives professionnelles.

C’est ainsi que Laurent Donato rejoint la filière de Génie mécanique de la HEIA-FR, il y a 18 ans, en 2003. Quelques années après la création des instituts, le chercheur rejoint son collègue Vincent Bourquin à la direction de SeSi. En parallèle, il poursuit son travail de chercheur. Ses projets gravitent autour du PLM, ou Product Lifecycle Managment. Il précise: «Lorsque l’on conçoit un produit, il ne faut pas uniquement se préoccuper de son seul usage. Il est primordial de penser à la meilleure manière de le fabriquer, de le conditionner, de le recycler, etc. Cela nous permet de définir des exigences qui s’étendent au-delà de l’utilisation. Il faut penser le produit sur le long terme.»

Laurent Donato exerce encore une fonction de chef qualité au sein de la HES-SO//Fribourg. «Cela n’a rien à avoir avec mes activités au sein de l’institut. Il s’agit de principes de management. Je demande à mes collègues de documenter et de décrire les activités primordiales dont le dysfonctionnement risquerait d’avoir des conséquences problématiques sur le fonctionnement de l’institution. Comme en industrie, l’idée est de maîtriser la qualité de nos prestations, notamment celles délivrées aux étudiant-e-s. Pour ce faire, différentes enquêtes sont menées afin de vérifier la perception de la qualité d’un cours par les étudiant-e-s.»

Laurent Donato est confiant pour l’avenir de l’institut. «Les chercheurs et chercheuses qui le constituent ont d’excellentes qualifications et savent mener des projets de recherche. A l’avenir, nous souhaiterions fédérer encore mieux ces précieuses compétences autour de thématiques innovantes.» 

Répertoire des compétences

4 juin 2021