En bref

2. Sécurité et fiabilité des systèmes

Patrick Gaillet
Skills directory

La prolifération de micro-producteurs d'énergie électrique ainsi que la part croissante des énergies renouvelables dans le mix énergétique constituent à la fois une opportunité pour la collectivité et un défi de taille pour les exploitants du réseau. L'infrastructure actuelle fonctionne selon le principe du « copper plate » qui ne met pas de limitations au marché : l'offre est adaptée à la demande. Afin de pouvoir profiter au mieux des possibilités offertes par la fragmentation de la production, il va falloir changer de paradigme ; il s'agit désormais de revoir le modèle d'affaires et les infrastructures techniques pour adapter au mieux la demande à l'offre.

La technologie actuelle permet de mettre en œuvre des moyens pour valider les micro-transactions entre fournisseurs traditionnels et clients-producteurs dont le nombre croissant est stimulé par la baisse des coûts des technologies de production individuelles.
Le concept de « Transactive Energy » combine les aspects économiques et les techniques de contrôle pour améliorer l'efficience et la fiabilité d'un système de distribution d'énergie [1]. Cette idée s'inscrit dans l'évolution « Smart » qui touche de nombreux aspects du fonctionnement de notre société (Smart Building, Smart City, Smart Transport, Smart Grid, etc.)
La technologie du « Blockchain » permet de garantir l'authenticité de transactions électroniques dans un concept de base de données répartie. Les crypto-monnaies en sont une application actuellement répandue sur Internet [2]. Récemment l'écosystème des crypto-monnaies a été étendu pour inclure la notion de «Smart Contracts» [3] qui amène la possibilité d'assurer l'intégrité des opérations échangées par l'ensemble des acteurs. Cette nouvelle propriété de certains « Blockchains » ouvre des possibilités multiples dans plusieurs domaines industriels. Spécifiquement, son application est très prometteuse pour les transactions monétaires associées à la remise en réseau d'une partie de l'électricité produite localement de façon répartie.
Dans le cadre de ce projet, il s'agit de déterminer si les «Smart Contracts » sont utilisables dans le contexte du « Transactive Energy » et d'en concevoir des cas d'application pouvant être mis en 'uvre dans le concept du « Smart Grid /Micro Grid » et des nouvelles relations contractuelles qui vont en découler.

By continuing to browse this site, you agree to the use of cookies to improve your user experience and to provide website statistics. Read the legal notice