En bref

Technologies de surface et nanotechnologie

Mandate

Industrie

Avec l’introduction des traitements par Plasma atmosphérique (AP), l’institut iRAP s'est doté d'une nouvelle expertise.

Le Plasma atmosphérique permet de :

  • Nettoyer un substrat et enlever les traces organiques.
  • Activer en surface les polymères afin de les rendre plus réactifs.
  • Déposer des molécules afin de créer des surfaces fonctionnelles (promotion d’adhésion, traitements hydrophobes de longue durée, traitements anti-corrosion …).

Le dépôt de molécules fonctionnelles permet de créer une interface de liaison entre un substrat en métal, verre, céramique ou plastique et une pièce plastique.

L’avantage du traitement Plasma par rapport à l’application d’un primer chimique est le contrôle des paramètres de traitement. En effet, cela permet de déposer des couches moléculaires individuelles et de garantir une haute homogénéité du revêtement. De plus, pour une entreprise, le traitement Plasma est plus intéressant en terme économique et écologique grâce à sa rapidité d’exécution et à la très faible quantité de déchets chimiques produits.

De par ses applications et ses avantages, les entreprises actives dans le domaine de la plasturgie s’intéressent de plus en plus à intégrer une installation Plasma dans leur chaîne de production.

À l’iRAP, plusieurs projets sont actuellement en cours et visent à étudier l’effet du traitement par AP d’un substrat qui va être par la suite soumis à un surmoulage. Les aspects observés au cours de ces projets sont les propriétés mécaniques et l’étanchéité de cette interface de liaison.

Par rapport aux traitements Plasma à basse pression, l’avantage du AP est qu’il permet le dépôt de plus grandes molécules, par exemple des silanes fonctionnalisés. L’AP permet ainsi un processus inline alors que le plasma sous vide est dans la plupart des cas un processus par lots.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Lire les mentions légales